Innovation numérique

Innovation numérique

Depuis plus de 20 ans, la Bibliothèque nationale mise sur le numérique, tant pour l’accessibilité de ses collections que pour l’optimisation des flux et processus de travail internes. Elle participe et mène des projets d'innovation dans le domaine de la digitalisation de ses collections patrimoniales, de l’archivage du web, de l’intelligence artificielle, du partage de données, du catalogage et de la préservation à long terme. 

Préservation et numérisation

Préservation numérique

La BnL a mis en place une plateforme mutualisée de préservation numérique à long terme, en coopération avec le Centre des technologies de l’information de l’Etat et les Archives nationales. Elle transfère les publications nées numériques (e-books, e-journals, sites web, etc.) vers cette plateforme qui permet d’assurer la sauvegarde optimale des documents : plusieurs copies sont sauvegardées en différents endroits (pour éviter toute perte) et sur de multiples supports afin de garantir que ceux-ci restent lisibles au fil du temps et de l'évolution des technologies.

Dépôt légal numérique

La production intellectuelle luxembourgeoise n'est plus seulement publiée sur supports physiques, mais, de plus en plus de documents existent au format numérique, soit librement accessible sur le web, soit sur des portails en ligne payants. Ces œuvres ont toutefois un intérêt présent et futur et c’est pourquoi la BnL les collecte dans le cadre du dépôt légal numérique.

En ce qui concerne les dépôts des publications journalières ou hebdomadaires, la BnL est en train de négocier avec plusieurs éditeurs luxembourgeois et administrations étatiques/communales pour automatiser autant que possible la collecte des publications avec leurs métadonnées et leur mise à disposition aux lecteurs de la bibliothèque.

Numérisation de masse

La BnL numérise les documents du fonds luxembourgeois. Son programme de numérisation de masse s’inscrit dans le contexte des objectifs de l’Union européenne visant à rendre accessible en ligne le patrimoine culturel et intellectuel de l’Europe. La numérisation de masse permet de rendre les contenus plus accessibles, tout en garantissant la conservation optimale des originaux fragilisés par leur âge et/ou leur utilisation fréquente.

Les journaux, revues, affiches, cartes postales, manuscrits et monographies numérisées par la BnL sont tous accessibles en ligne via eluxemburgensia.lu ou a-z.lu.

 

Formats de numérisation

Dans le cadre de ses projets de numérisation, la BnL crée, dans la mesure du possible, des images et des métadonnées en format METS/ALTO. Le format METS permet de modéliser et de faire des recherches dans la structure logique de l’ouvrage (pages, articles, etc.) ainsi que de gérer les métadonnées techniques, facilitant la préservation à long terme.

La saisie de métadonnées dans le format ALTO permet de décrire la mise en page de chaque numéro ou ouvrage et de faire par la suite des recherches dans le texte intégral en utilisant les données issues de l’OCR (Optical Character Recognition). La combinaison des métadonnées METS et ALTO permet de faire une recherche ciblée dans l’œuvre et de renvoyer aux zones de texte trouvées.

Identifiants persistants (persist.lu)

Parmi les missions légales de la BnL figure la gestion d’identifiants uniques pour les publications de tous types et formats. Ainsi la BnL est agence nationale pour l’attribution des ISBN, ISSN, ISMN, ISNI, identifiants nées dans le contexte analogique, mais qui s’appliquent aujourd’hui aussi aux publications numériques.

Dans le cadre du projet de préservation numérique à long terme, la Bibliothèque nationale a mis en en place un système d’identifiants persistants basé sur le système ARK, créé et maintenu par la California Digital Library, en vue de garantir la pérennité et le caractère international des identifiants dans le monde numérique. ARK identifie de manière pérenne des objets de tous types, qu'ils soient numériques (journal numérisé, e-book etc.), immatériels (concepts), ou physiques (livres, journal, DVD etc.).

Webharvesting (webarchive.lu)

Tout comme les autres bibliothèques nationales, la BnL collecte et préserve tous les sites webayant le nom de domaine «.lu» et d’autres sites gérés par des résidents du Luxembourg. En collaboration avec la fondation Internet Archive, la BnL organise régulièrement des campagnes de moissonnage extensives ainsi que des collectes ciblées ayant des thèmes spécifiques. Pour toute information sur le fonctionnement de l'archivage du web, la politique de collecte et nos collections thématiques, veuillez consulter notre plate-forme d'information participative: webarchive.lu.

Pour des raisons liées à la protection des droits d’auteur, les sites web archivés ne peuvent pas être consultés à distance. Pour effectuer une recherche dans l’archive du web luxembourgeois, les personnes intéressées doivent se rendre dans les locaux de la Bibliothèque nationale, avenue John F. Kennedy, à Luxembourg-Kirchberg.

Open data

Faciliter l’accès à l’information ne se limite pas à l’élaboration d’un portail de recherche et à la mise en ligne de ressources numériques, mais requiert également la mise à disposition de données de qualité et de technologies de pointe, adaptées aux nouveaux besoins des développeurs, professionnels de l’information et chercheurs.

C'est pour cette raison que la BnL libère ses données et les rend accessibles via le site web data.bnl.lu. Cette ouverture des données aide la recherche, accroît la transparence des données publiques et motive les citoyens à participer activement à la diffusion des savoirs. Ceux-ci sont libres de développer de nouvelles applications, de les enrichir ou de les lier à d’autres sources d’informations.

La BnL fournit également plusieurs interfaces de programmation d'applications (API) et divers services web qui permettent d’interroger et de récupérer les métadonnées des catalogues de la BnL, d’automatiser des tâches et de créer de nouvelles applications.

Les jeux de données de la BnL peuvent également être consultés via le portail data.public.lu du gouvernement luxembourgeois dont la BnL est partenaire.

Moteur de recherche unifié

a-z.lu est le moteur de recherche unifié développé par la BnL pour l’ensemble des bibliothèques membres du réseau bibnet.lu. Il donne accès aux ressources physiques et numériques des bibliothèques membres qui se partagent un catalogue collectif. Celui-ci est régi par le système de gestion de bibliothèques ALMA de la société Ex Libris. ALMA a remplacé l'ancien système ALEPH en novembre 2022. Une migration de l’ensemble des données et plateformes a été réalisée par la BnL pour l’entièreté du réseau bibnet.lu.

La visibilité et l’accès aux ressources via a-z.lu sont garantis par :

Primo

Le logiciel Primo de la société Ex Libris gère l’interface d'a-z.lu depuis 2013. Il s'agit en quelque sorte du backoffice d'a-z.lu. Pendant la migration vers la plateforme Alma, Primo a également été mis à jour et migré dans le cloud. C'est grâce à Primo que l'utilisateur peut faire des recherches dans les collections du réseau bibnet.lu via a-z.lu.

Primo, par extension, a-z.lu, permet également de gérer son compte d’utilisateur, de créer des favoris et de sauvegarder des recherches.

Findit/Alma Resolver

Le service Findit, intégré dans la bibliothèque numérique du Consortium Luxembourg, se base sur le logiciel SFX de la société Ex Libris. SFX est un résolveur de liens permettant à l'utilisateur d’accéder à des ressources électroniques (principalement des périodiques électroniques). SFX est basé sur l'OpenURL (norme NISO Z39.88), qui normalise la description bibliographique dans une URL, ce qui permet ainsi à une référence bibliographique d’être mise en relation avec le texte intégral correspondant.

Catalogage de documents

Afin que l'utilisateur puisse rechercher et accéder aux ressources physiques ou numériques de la BnL, chaque document doit être "catalogué". Il reçoit des métadonnées qui le décrivent selon des normes internationales.

Code de catalogage RDA

Depuis 2021, la description bibliographique des documents au sein du réseau bibnet.lu s’effectue selon le standard international RDA (Ressource, Description and Access) et le format MARC21.

Les règles de catalogage ont été adaptées aux besoins du réseau bibnet.lu afin de prendre en considération les particularités luxembourgeoises, et constituent l’outil de base indispensable à l'alimentation de données dans le catalogue collectif commun du réseau des bibliothèques luxembourgeoises.

Répertoire de Vedettes-Matière (RVM)

Depuis 1985, la BnL utilise pour l’indexation analytique le Répertoire de Vedettes-Matière (RVM) élaboré et géré par la bibliothèque de l’Université Laval du Québec. L’accès direct aux quelque 200 000 notices d’autorité de la banque de données du RVM, intégrée depuis 2002 dans le système ALEPH, est réservé aux professionnels du réseau bibnet.lu. L’index des sujets de la base bibliographique est enrichi de liens vers les notices correspondantes du RVM.

Classification décimale de Dewey (CDD)

L’indexation systématique se fait en suivant la classification décimale de Dewey (CDD). Les ouvrages en libre accès dans la salle de lecture de la BnL sont également catégorisés suivant la classification Dewey.

Fichiers d’autorité

La BnL gère les données d'autorité luxembourgeoises dans le catalogue collectif du réseau bibnet.lu. Pour l’établissement des vedettes de noms de personnes et de collectivités non luxembourgeoises les répertoires étrangers sont largement consultés et exploités.

Le projet LiDA (open linked data) de la BnL, dont la première étape fut conduite en 2015, a permis d’afficher les données d’autorité standardisées des auteurs littéraires luxembourgeois dans VIAF, grâce à l’interconnexion des références bibliographiques des auteurs littéraires du catalogue collectif a-z.lu avec les données mises en ligne du Dictionnaire des auteurs luxembourgeois du Centre national de littérature.

Suite à la signature d’un contrat de partenariat avec VIAF (Virtual  International  Authority  File), un  service  d’agrégation  web  et  de clustering des notices d’autorité provenant des bibliothèques nationales du monde entier, la BnL a revu ses processus de création et de structuration des données d’autorité des personnes et a implémenté de nouveaux standards internationaux selon les recommandations de la Fédération Internationale des Associations et Institutions de Bibliothèques (IFLA). La BnL envoie régulièrement ses notices d’autorité de personnes et de collectivités validées ainsi que les notices bibliographiques liées à VIAF, où ces données sont alors exploitables par d’autres bibliothèques.

En tant qu’agence d’enregistrement, la BnL attribue depuis 2018 des identifiants ISNI (International Standard Name Identifier) à ses données d’autorité. L’ISNI est un code international normalisé qui permet d’identifier les personnes physiques et morales actives dans la création et la distribution de contenus intellectuels. Il est défini par la norme ISO 27729. L’ISNI se révèle particulièrement utile pour différencier les homonymes.

Dernière modification le