Une histoire universelle des ruines : des origines aux Lumières. La Librairie du XXIe siècle. Alain Schnapp

Cet ouvrage universel s’interroge sur notre rapport aux ruines et sur les différents approches d’interprétation des vestiges du passé ainsi que sur leur place dans différents contextes culturels.

« Non pas une histoire de toutes les ruines dans toutes les sociétés, mais une tentative d’exploration stratigraphique de la pensée des ruines à travers des cultures diverses qui nous ont laissé des traces de leur intérêt ou de leur aversion pour le passé » (p. 10).

Alain Schnapp commence son analyse en l’intéressant au rôle des ruines dans la modernité avant d’élargir ses recherches chronologiquement et géographiquement. L’idée de culture ou de mémoire collective est étudié à travers plusieurs cas d’études :  Le proche orient ancien (chapitre 1), le monde gréco-romain (chapitre 2), la chine ancienne (chapitre 3), le moyen âge en Europe (chapitre 4), le monde préislamique et islamique (chapitre 5) et finalement la renaissance (chapitre 6).

Il s’agit d’un ouvrage complet, novateur avec de belles illustrations, un vrai plaisir.

Obtenir en bibliothèque

Dernière modification le