Et la guerre est finie... : nouvelles : trilogie

Shmuel T. Meyer

Dans le premier recueil de nouvelles, le matin du 1er janvier 1954, les voyageurs d'un train de luxe sont les témoins d'une tragédie. Dans le deuxième, un kibboutznik rêve d'amour et de poésie dans son verger. Dans le troisième, le lieutenant Saul Gantz, vétéran de la guerre de Corée, plonge le lecteur dans l'univers de New York, sur fond de jazz et de racisme. Prix Goncourt de la nouvelle 2021.

Obtenir en bibliothèque

Dernière mise à jour