Te Deum, zum Friedensschluss 9. Mai 1945

Jean-Pierre Schmit

Ecrit pour célébrer le traité de paix du 9 mai 1945, ce Te Deum fut le premier à être chanté après la seconde guerre mondiale en la Cathédrale Notre-Dame de Luxembourg lors du retour d’exil de la Grande-Duchesse Charlotte. Ecrite en un mi bémol majeur radieux, cette œuvre laisse transparaître la liesse qui dut animer tant le compositeur que le peuple après la fin de ces années sombres. Fidèle à une certaine tradition « cécilienne », Jean-Pierre Schmit fait alterner dans sa composition versets grégoriens et versets polyphoniques : ces derniers, écrits dans la plus pure tradition des chœurs d’hommes a cappella, font de cette œuvre une hymne éminemment liturgique. (P. Schwickerath)

Obtenir en bibliothèque

Dernière mise à jour