Ouverture de l'exposition : ‘This is a lovely quiet rose-growing part of dirty old Europe’

James Joyce à Luxembourg

Les évènements se déroulent selon les mesures sanitaires en vigueur. En savoir plus

 

Le 16 août 1934, l’écrivain irlandais James Joyce et sa femme Nora débarquent en touristes à Luxembourg et s’installent pour une semaine au Grand Hôtel Brasseur, proche de la vieille ville. Durant son séjour, Joyce écrit une douzaine de lettres et cartes postales qui permettent de retracer ses pas et de percevoir la ville de Luxembourg à travers les yeux de l’auteur des Dubliners.

L’exposition présente en premier lieu la ville de Luxembourg comme destination touristique dans les années 1930. Elle met les pleins feux sur la correspondance de Joyce qui a pour point de mire la levée de l’interdiction d’Ulysses aux États-Unis tout en évoquant l’importance de Radio Luxembourg pour la carrière de chanteur de son fils George. L’exposition met en exergue aussi le rôle d’Aline Mayrisch-de Saint Hubert en vue de la publication d’une importante étude sur l’illustre auteur par le jeune intellectuel français Armand Petitjean. Finalement, elle relate la réception de Joyce par les journalistes et auteurs luxembourgeois et montre comment le Grand-Duché avec ses rivières finira par peupler les pages du célèbre Finnegans Wake, publié en 1939.

 

Exposition du 26 avril au 10 septembre 2022 à la BnL

Dernière mise à jour