Conférence

Le peintre de cour Jean Perréal, architecte de l’église de Brou

La Bibliothèque nationale de Luxembourg a le plaisir d’inviter à une conférence illustrée par Dr. phil. Aloysia Romaine Berens.

La conférence
la conférencière Aloysia Romaine Berens
© Bibliothèque nationale de Luxembourg

L’église funéraire de Brou à Bourg-en-Bresse, où est ensevelie sa fondatrice Marguerite d’Autriche (†1530), archiduchesse de Savoie, régente et gouvernante des Pays-Bas, est un joyau du gothique flamboyant. En même temps c’est une oeuvre de transition, qui introduit les premiers éléments italianisants dans l’architecture française. Ce sanctuaire irradiant de beauté, est une fière exaltation du lignage de Marguerite, exprimant tout le symbolisme dont elle a voulu parer sa personne, la maison de Savoie, et surtout la dynastie des Habsbourg.

Concernant l’auteur spirituel de l’église de Brou érigée par Marguerite d’Autriche, les experts n’ont jamais cessé de diverger, pour accepter finalement le consensus que Loys van Boghem soit l’architecte de l’église et Jan van Roome celui des superbes sépulcres. De la correspondance de la chancellerie de la fondatrice il ressort cependant avec évidence que Jean Perréal en est le concepteur. Face aux hostilités rencontrées, celui-ci aurait-t-il simplement changé de nom pour pouvoir continuer à diriger son oeuvre de par derrière le rideau ?

Quel est le rapport entre ce mausolée en marge de Bourg-en-Bresse et notre pays ? Rappelons-nous que celle qui y repose a été régente des Pays-Bas à une époque où le Luxembourg en faisait partie. Indirectement, cette thèse doctorale contribue donc à éclaircir l’époque mal connue, précédant celle du gouverneur Mansfeld.

Après sa conférence, Aloysia Romaine Berens signera son livre, illustré d’environ 80 pages colorées : Jean Perreals Beitrag zur fürstlichen Memoria in Brou, Stiftung und Grablege der Margarethe von Österreich.

Dernière mise à jour