Appel aux auteurs: Mise en ligne prochaine de la revue luxembourgeoise Hémecht

La Bibliothèque nationale de Luxembourg et le comité de rédaction de la Hémecht préparent actuellement la mise en ligne de l’intégralité des parutions de la Hémecht allant de 1895 à 2015. Plus de 58.000 pages de cette revue d’histoire luxembourgeoise seront accessibles en ligne sous peu.

Dans ce contexte, l’équipe éditoriale de la Hémecht a contacté les auteurs ou leurs ayant-droits pour leur demander de bien vouloir céder de façon non exclusive les droits de mise en ligne de leurs contributions. Ceci a été fait en conformité avec la législation européenne et luxembourgeoise relative aux droits d’auteur.  Les auteurs concernés ont été contactés par courrier postal en janvier 2019.

Vous êtes auteur ou ayant-droit d’une ou de plusieurs contributions mais vous n’avez pas encore reçu de courrier ou vous avez des questions au sujet de la mise en ligne de votre texte ?

Vous pouvez contacter la rédaction de la Hémecht via courriel hemecht@pt.lu ou à l’adresse : Rédaction Hémecht, 11, Porte des Sciences, L-4366 Esch-sur-Alzette.

 

Pourquoi la BnL numérise-t-elle les publications luxembourgeoises?

La Bibliothèque nationale, conformément à ses missions légales définies par la loi modifiée du 25 juin 2004 portant réorganisation des instituts culturels de l’Etat (Art. 9, 10 et 11) collecte et conserve l’ensemble des publications luxembourgeoises et a pour mission de garantir l’accès du plus grand nombre à ses collections y compris par la consultation à distance. Son programme de numérisation de masse du patrimoine national s’inscrit dans le contexte des objectifs de l’Union européenne visant à rendre accessible en ligne le patrimoine culturel et intellectuel de l’Europe et de la stratégie numérique du gouvernement luxembourgeois.

Par la numérisation et la mise en ligne des périodiques luxembourgeois, la BnL répond à une demande qui provient à la fois du grand public et du monde de la recherche. La numérisation de masse et la mise en ligne permettent de rendre le patrimoine national écrit plus visible et plus facilement accessible, tout en garantissant la conservation optimale des originaux fragilisés par leur âge et/ou leur utilisation fréquente.

 

 

Dernière mise à jour